Le Maitre d’école

Le Maitre d’école (1981)

Le Maitre d'écoleGérard Barbier, vendeur de jeans, est renvoyé. Possesseur du baccaulauréat, il décide de devenir instituteur supléant. Nommé dans une école, il s’aperçoit vite que le métier d’instituteur n’est pas comme il imaginait…

PUB : Chevron, Coca-Cola, Le Palace, Orangina, Asterix, Kronenbourg, Martini, Musée Grévin, Le Coq Sportif, Paris Match, Elle, Jours de France, Marie Claire, Cracottes, Lacoste, State Farm Insurance,

Casting : Coluche, Roland Giraud, Josiane Balasko, Charlotte De Turckheim, Jacques Debary

ISAN 0000-0000-4920-0000

Jours de France

Jours de France

Jours de France
Pays Drapeau de France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Format 26 x 34 cm
Prix au numéro 2,50 F (en 1971)
Fondateur Marcel Dassault
Éditeur Paris

Propriétaire Marcel Dassault
Directeur de publication MArcel Minckes (en 1971)
Rédacteur en chef Marcel Dassault
Site web http://joursdefrance.lefigaro.fr/

Jours de France était un magazine féminin français appartenant à Marcel Dassault de novembre 1958 à janvier 1989.

Il était envoyé gracieusement à tous les médecins et dentistes de France pour être mis à la disposition des patients dans les salles d’attente. Il en était de même pour les salariés des usines aéronautiques Dassault.

Financé essentiellement par la publicité massive, Jours de France peut être considéré comme le pionnier de la presse gratuite.

Hebdomadaire, il comportait environ 220 pages et comportait notamment des pages de mode, des pages santé, une chronique mondaine, des tribunes de Marcel Dassault, des dessins humoristiques de Jacques Faizant, Coq, Vigno, Jean Bellus, Gad (Claude Georges Gadoud), Kiraz et Hervé (alias Hervé des Vallières). De plus, chaque semaine, il comportait une grille de mots croisés grand format (20×20) signée « Eudipe » qui avait la particularité de faire découvrir les œuvres d’un écrivain, d’un cinéaste, d’un peintre ou d’un musicien, contribuant à donner une note culturelle au magazine.

Populaire

Populaire

Printemps 1958. Rose Pamphyle, 21 ans, vit avec son père, veuf bourru qui tient le bazar d’un petit village normand. Elle doit épouser le fils du garagiste et est promise au destin d’une femme au foyer docile et appliquée. Mais Rose ne veut pas de cette vie. Elle part pour Lisieux où Louis Echard, 36 ans, patron charismatique d’un cabinet d’assurance, cherche une secrétaire. L’entretien d’embauche est un fiasco. Mais Rose a un don : elle tape à la machine à écrire à une vitesse vertigineuse. La jeune femme réveille malgré elle le sportif ambitieux qui sommeille en Louis… Si elle veut le poste, elle devra participer à des concours de vitesse dactylographique. Qu’importent les sacrifices qu’elle devra faire pour arriver au sommet, il s’improvise entraîneur et décrète qu’il fera d’elle la fille la plus rapide du pays, voire du monde ! Et l’amour du sport ne fait pas forcément bon ménage avec l’amour tout court…

PUB : JapyParis MatchNous DeuxElleJour de FranceLacosteJunghansPanhardWittnerElaulTriumph AdlerBuickHermesL’echo de la ModePleyelViceroy,  Leicester (http://en.wikipedia.org/wiki/Imperial_Typewriter_Company)??,  ICM??,  « IBM » (machine à boule) …