Terrain d’entente

Terrain d’entente (2005)

Terrain d'ententeL’amour à deux ? Rien de plus beau. Mais lorsque les 26 membres d’une équipe de la Major League s’en mêlent… bonjour les embrouilles, les cartons rouges et les arrêts de jeu.Ben Wrigthman est un jeune prof de lycée drôle, relax, charmant, et attentionné. L’hommeque toute femme rêve d’avoir dans sa vie.Lindsey Meeks est une consultante dynamique, ambitieuse, aussi belle que spirituelle.Entre eux, le courant est tout de suite passé. Problème : lui est un accro du base-ball qui ne loupe aucun match ; elle a du mal à distinguer une batte d’une balle.Ben et Lindsey auraient tout pour faire un couple parfait. Si seulement ces fichus Red Sox voulaient bien prendre leur retraite…

PUB : MLB, Marquis Jet, Schwinn, NBA, Annie Hall, Road House, Sports Illustrated, McDonalds, Dunkin’ Donuts, Ford, Hess, Budweiser, East Boston High School, The Boston Globe, UPS, Stop & Shop, Coca-Cola, Sports Authority, Avaya, Mastercard, Lacoste, Everlast, Volvo, ESPN, Apple, Philips, Fox, Häagen-Dazs, American Airlines, Volkswagen, Dallas, W.B. Mason, Bob’s, Nike, Sharp, Bank of America, Verizon, Samuel Adams, Giant Class, Southwest Airlines,

Casting : Drew Barrymore, Jimmy Fallon, Jack Kehler, James Sikking, Lenny Clarke

ISAN 0000-0002-949F-0000

Pixels

Pixels (2015)

PixelsÀ l’époque de leur jeunesse, dans les années 80, Sam Brenner, Will Cooper, Ludlow Lamonsoff et Eddie « Fire Blaster » Plant ont sauvé le monde des milliers de fois… en jouant à des jeux d’arcade à 25 cents la partie. Mais aujourd’hui, ils vont devoir le faire pour de vrai… Lorsque des aliens découvrent des vidéos d’anciens jeux et les prennent pour une déclaration de guerre, ils lancent l’assaut contre la Terre. Ces mêmes jeux d’arcade leur servent de modèles pour leurs attaques. Cooper, qui est désormais Président des États-Unis, fait alors appel à ses vieux potes pour empêcher la destruction de la planète par PAC-MAN, Donkey Kong, Galaga, Centipede et les Space Invaders… Les gamers pourront compter sur l’aide du lieutenant-colonel Violet Van Patten, une spécialiste qui va leur fournir des armes uniques…

PUB : Ludwig, Mcdonald’s, Paperboy, Budweiser, Jack Daniels, National Blue Ribbon School, Tetris, Les Schtroumpfs, Star Trek, Nintendo, Q*bert, Namco, Atari, Defender, Star Wars, Dojo Quest, Midway, Konami, Taito, Guinness Book, NASA, Frogger, Polaroid, Adidas, Galaxian, Fox5, HP, Potomac, Cadillac, PS4, Halo, Call of Duty, Asteroids, Sony, Cuisinart, BMW, Google, Tic Tac, Ford, MIT, Gandalf, Golum, Harry Potter, MLB, Disney, Les Fréres Scott, Chloroforme, Windows, Magic Mike, Under Armour, Dallas, Aon, Land Rover, Mini, Nike, Sky News, Visa, Mastercard, Stella Artois, Chevrolet, Newport,

Casting : Adam Sandler, Michelle Monaghan, Kevin James, Peter Dinklage, Josh Gad

ISAN 0000-0004-09E7-0000

Les Profs 2

Les Profs 2 (2015)

Les Profs 2Les pires Profs de France débarquent en Angleterre pour une mission ultra-secrète. Avec Boulard, le Roi des cancres, ils sont parachutés dans le meilleur lycée du pays, et ils vont appliquer leurs célèbres méthodes sur la future élite de la nation. L’enjeu est énorme : de leur réussite dépendra l’avenir du Royaume tout entier… Cette année : aux meilleurs élèves, les pires profs quand même !!!

PUB : Range Rover, Taxi Driver, Il faut sauver le soldat Ryan, Totally Spies, Dallas, Ugly Betty, Star Wars, Coca-Cola, Jameson, The Cloud, Oui Oui, Lacoste, Nike, Twitter, Bristol RE, Hyundai, Samsung, McDonald’s, Rambo, Nintendo, Hello Kitty, Harry Potter, Lucky Strike, Cachou, Terminator, Supra,

Casting : Kev Adams, Isabelle Nanty, Didier Bourdon, Pierre-François Martin-Laval, Arnaud Ducret

ISAN 0000-0004-00BC-0000

Malavita

Malavita (2013)

BE47E11164A7D2E7E7FDCF38CC0AB217BB8CE4C4Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie. Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien…

PUB : Brother, McDonald’s, PSG, Kronenbourg, La Republica, Fila, Coca-Cola, David Letterman, Dallas, BMW, Comme un Torrent, Les Affranchis, Mon Oncle, Les Vacances de Mr Hulot, Mercedes

Casting : Robert De Niro, Michelle Pfeiffer, Tommy Lee Jones, Dianna Agron, John D’Leo

ISAN 0000-0003-A081-0000

Les Super-flics de Miami

Les Super-flics de Miami

Lorsque la banque de Détroit est dévalisée en 1978, l’un des voleurs est retrouvé mort, un autre est emprisonné, et un autre disparaît avec 20 millions de dollars. Sept ans après, le voleur emprisonné est libéré pour être immédiatement assassiné à Miami. Deux policiers de la ville sont chargés de l’enquête.

PUB : BudweiserToyotaNikeOrange BowlMiss NevadaF1 (detroit),  AdidasDallasAltermanRolls RoyceBernuth LinesFordCoca-ColaSuper Yellow Cab

Dallas (TV)

Dallas (série télévisée)

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la série originale. Pour la nouvelle série, voir Dallas (série télévisée, 2012).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dallas (homonymie).
Dallas
Titre original Dallas
Genre Feuilleton dramatique
Créateur(s) David Jacobs
Production Leonard Katzman, Philip Capice
Musique Jerrold Immel, Bruce Broughton, John Carl Parker, Jean Renard et Michel Salva (générique France)
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d’origine CBS
Nombre de saisons 14
Nombre d’épisodes 357
Durée 356 x 45 minutes
1 x 70 minutes
Diffusion d’origine 2 avril 1978 – 3 mai 1991
modifier Consultez la documentation du modèle

Dallas est un feuilleton télévisé américain en 357 épisodes d’une durée de 45 minutes (sauf l’épisode final de la 8e saison d’une durée de 70 min.). Dallas fut créé par David Jacobs et diffusé entre le 2 avril 1978 et le 3 mai 1991 sur le réseau CBS.

En France, le feuilleton a été diffusé à partir du 24 janvier 1981 sur TF1 et La Cinq en a diffusé une saison en 1986. La série est rediffusée en 1995 sur TF1 qui a programmé les saisons restées inédites. Rediffusion sur Jimmy, Vivolta et France 3. Au Québec et Nouveau-Brunswick, il a été diffusé sur Radio-Canada et rediffusé sur TQS (2002-2003), Argent (2006-2007) et Prise 2 (2009-2010). Au Luxembourg et en Belgique sur RTL Télévision début 19811 et rediffusé en Belgique sur Star TV en 2012

Une préquelle à Dallas fut réalisée en 1986, Dallas : quand tout a commencé… (Dallas : The Early Years), ainsi que deux téléfilms : Le retour de JR en 1996 et La Guerre des Ewing en 1998.

Depuis le 13 juin 2012, soit vingt ans après la fin de la première session, la chaîne câblée américaine TNT a lancé la suite de la série (10 épisodes de 40 minutes) qui met en scène JR, Bobby et Sue Ellen ainsi que la nouvelle génération de la famille Ewing, Dallas. Après de très hauts score d’audience, notamment sur le pilote, la série vient d’être renouvelée pour une deuxième saison de 15 épisodes à diffuser à partir du 28 janvier 2013 2. En France, la nouvelle série devrait être diffusée à l’automne 2012 sur TF1 et déjà disponible en VOD sur MyTF1Vod. En Belgique, la nouvelle série est diffusée depuis le 15 novembre 2012 sur La Une.

Sommaire

Synopsis

Ce feuilleton raconte la vie de la riche famille Ewing, exploitants pétroliers et éleveurs de bétail, vivant dans un luxueux ranch au Texas non loin de Dallas.

Épisodes

Article détaillé : Liste des épisodes de Dallas.

Larry Hagman et Patrick Duffy (qui tiennent respectivement les rôles des frères J.R. et Bobby) ont réalisé maints épisodes de la série. Ils pouvaient donc être autant devant que derrière la camera.

Distribution

Personnages principaux

Cette présentation ne concerne que les trois premières saisons afin de laisser un maximum de suspense.

  • John Ross Ewing, dit Jock (Jim Davis) : patriarche de la famille, il est celui qui a construit l’empire Ewing basé sur l’exploitation du pétrole et l’élevage bovin. Associé durant sa jeunesse à Digger Barnes, il écarte celui-ci et lui vole sa compagne, Miss Ellie, qui lui permet de s’installer au ranch de Southfork. Suite à une opération du cœur, il prend définitivement du recul, laissant la direction de Ewing Oil à son fils J.R., mais garde un œil inquisiteur sur les affaires…
  • « Miss » Ellie Ewing (Barbara Bel Geddes) : elle a grandi au Southfork-Ranch aux côtés de son frère Garrison que Jock n’hésitera pas à écarter pour prendre à la fois la main de sa sœur et le pouvoir sur le ranch. Très attachée à son mari, elle forme avec lui un couple uni face à l’adversité et ce malgré le poids des années. Elle lui interdira néanmoins toujours, et selon le testament de son père, de forer sur les terres de Southfork dont elle reste propriétaire. Très à l’écoute des femmes de la famille, Sue Ellen et Pamela, elle a plus de mal à accepter les méthodes parfois très discutables de son propre fils J.R. Elle ne se remet d’ailleurs pas du départ de son deuxième fils, Gary, écarté du ranch par son grand frère…
  • John Ross Ewing, dit J.R. (Larry Hagman) : fils aîné de Jock et Ellie, il est choyé durant sa jeunesse par son père. Lorsque ce dernier l’implique dans les affaires de Ewing Oil, le fils prodigue se transforme en un monstre avide de pouvoir, cruel et sans scrupules. Il n’hésitera ainsi jamais à duper ou faire souffrir n’importe quel membre de sa famille lorsque quelques dollars ou la réputation de son entreprise sont en jeu. Marié à Sue Ellen, il n’hésite pas à tromper ouvertement cette dernière (même avec sa jeune sœur), délaissant totalement sa femme voire la méprisant la plupart du temps. Sa préoccupation principale reste sa volonté d’anéantir Cliff Barnes, le fils de Digger, qui cherche à pousser les Ewing à la faillite pour venger son père d’avoir été écarté plus tôt par Jock … J.R. est, par ailleurs, un personnage assez comique en même temps qu’il est horrible. Dans de nombreux épisodes, il est impliqué dans des scènes comiques. Son expression favorite est « La vie est belle ? ».
  • Sue Ellen Ewing née Sheppard (Linda Gray) : ancienne Miss Texas, elle se marie avec J.R. attiré par sa beauté dévastatrice de l’époque. Rapidement délaissée par ce dernier et frustrée de son mépris, elle se refuse néanmoins à le quitter car trop intéressée par l’argent et la gloire. Elle n’aurait, par ailleurs, nulle part où aller. Elle sombre ainsi dans l’alcool et tombe dans les bras de Cliff Barnes, ennemi juré de son mari. C’est au cours de cette liaison qu’elle tombera enceinte sans que personne ne sache qui de J.R. ou de Cliff est le père. Egalement abandonnée par ce dernier, elle se renferme sur elle-même et ne prête aucune attention à son nouveau né…
  • Robert James Ewing, dit Bobby (Patrick Duffy) : fils cadet de Jock et Ellie, il est l’exact opposé de J.R., davantage préoccupé par le bien-être des siens que la santé financière de l’entreprise familiale. Il n’hésitera néanmoins jamais à faire profil bas quand son père le lui demandera. Face à la réticence de son frère de le voir intégrer la direction de Ewing Oil, il prend du recul pour chapeauter la bonne tenue du ranch et de l’élevage. Il crée par ailleurs une branche consacrée à la construction. Son mariage avec Pamela, la fille de Digger Barnes, rend sa position encore plus précaire aux yeux de J.R. De ce point de vue là également, il se démarque de son aîné, prêtant une attention et un soutien sans faille à sa femme face aux difficultés de celle-ci. Trois cliffhangers portent sur le personnage, à la fin de trois saisons (qui se suivent) : la septième (blessé par balle), la huitième (renversé par une voiture conduite par Katherine Wentworth) et la neuvième (la douche).
  • Pamela Ewing née Barnes (Victoria Principal) : fille de Digger, volage dans sa jeunesse (elle entretient une liaison avec Ray, le contre-maître du Ranch), elle change de comportement suite à sa rencontre avec Bobby. Son intégration dans la famille Ewing est compliquée, handicapée par son nom de jeune fille qui l’oblige à prouver à tout le monde qu’elle est intègre et honnête. Elle reste néanmoins torturée par sa position inconfortable qui l’oblige à naviguer entre les deux familles. Son père et Cliff acceptent difficilement de la voir porter le nom de leurs ennemis jurés et Bobby tente tant bien que mal de lui laisser le libre arbitre dans sa façon de gérer sa vie familiale. Elle rêve d’offrir à Jock un héritier mais subit deux fausses couches successives dues à des accidents. Elle apprend plus tard qu’elle est atteinte d’une maladie génétique héréditaire qui risquerait fort d’être fatale à son enfant, bien qu’elle et son frère aient survécu. Ce coup du sort complique sa relation avec Bobby…
  • Cliff Barnes (Ken Kercheval) : fils de Digger, il ne vit que pour venger son père ruiné par les Ewing. Fidèle à des principes d’honnêteté et de loyauté, il est contraint de changer de comportement lorsque J.R. lui fait perdre une élection en révélant des faces sombres de son passé. C’est ainsi qu’il parvient à prendre la tête du Bureau de Gestion des Terres, poste lui permettant de réduire les activités pétrolières des Ewing au Texas. Mais il verra une nouvelle fois ses ambitions électorales anéanties par l’aîné Ewing. Prêt à tout pour atteindre ce dernier, il entretient des relations avec sa première secrétaire (au courant de nombreux dossiers confidentiels de J.R.) et même sa femme. Persuadé d’être le père de l’enfant de Sue Ellen, il espère l’utiliser pour salir l’image de famille modèle des Ewing et récupérer Sue Ellen dont il dit être amoureux… Cliff Barnes est, anecdotiquement, un amateur de cuisine chinoise et pingre.
  • Lucy Ewing (Charlene Tilton) : elle est la fille de Gary et donc la petite-fille de Jock et Ellie. Lorsque sa mère, Valène, et son père sont écartés du Ranch par J.R. qui les trouve peu fiables, elle est encore un bébé et reste à Southfork où elle sera élevée par la famille. Devenue une jeune femme, elle se révèle rebelle et ne cache pas son dégoût pour son oncle J.R. qu’elle sait coupable du départ de ses parents. Celui-ci n’aura néanmoins jamais aucun mal à la manipuler à sa guise et à profiter de sa naïveté pour arriver à ses fins, notamment lorsqu’elle cherchera à revoir ses parents ou les faire revenir à Southfork. Attirée par les hommes qui osent tenir tête à son oncle, elle entretient notamment une relation avec Ray Krebbs. Elle se remettra difficilement d’un mariage promis mais annulé avec un homosexuel dont elle était amoureuse mais succombe aux charmes d’Alan Beam, jeune homme très ambitieux qui travaille pour J.R., qui lui promet à son tour le mariage…
  • Ray Krebbs (Steve Kanaly) : régisseur du Ranch et véritable homme de confiance de Jock depuis une vingtaine d’années, il a été l’amant de Pamela et de Lucy, bien qu’il s’attachera à ce que sa relation avec cette dernière ne soit jamais révélée. Il manifeste lui aussi un mépris viscéral envers J.R. qui n’hésite pas, pour une aventure d’un soir, à briser le couple qu’il formait avec une jeune chanteuse country. Proche en revanche de Bobby, il est prêt à tout pour lui et son père. Plus sensible que son image de cow-boy ne le laisse paraître, il fuit les déceptions amoureuses avant de rencontrer Donna Culver, femme d’un riche mais très vieux gouverneur. Il ignore pendant longtemps le véritable lien qui l’unit à la famille Ewing…
  • Garrison Arthur « Gary » Ewing (David Ackroyd) : deuxième fils de Jock et Ellie, il était plus proche de sa mère que des hommes de la famille. Peu au diapason des méthodes de ceux-ci, il quitte Southfork et devient alcoolique pendant plusieurs années. Plus tôt, il avait rencontré et épousé Valène qui n’avait alors que 15 ans. De cette union que J.R. ne supporta pas est née Lucy, restée au Ranch car l’aîné des frères jugeait incapables les parents de s’en occuper. Lorsqu’ils réapparaissent à Southfork dans l’idée de recréer une famille avec leur fille, ils sont accueillis à bras ouvert, sauf par J.R. qui parvient une nouvelle fois à se débarrasser de son petit frère et sa compagne qui s’installent définitivement en Californie (de là naît le spin-off Côte Ouest), sans Lucy…
  • Willard « Digger » Barnes : ancien associé de Jock qui l’a écarté sans scrupules sous prétexte que celui-ci était dépendant de l’alcool. Son nez incomparable pour dénicher des puits de pétrole ont néanmoins été à la base de l’Empire Ewing. Ruiné, alcoolique, toujours épris de Miss Ellie que Jock lui a également volé, il voue une haine sans faille envers la famille Ewing et est avide de revanche. Il transmet son goût de la revanche à son fils Cliff mais ne peut empêcher sa fille Pamela d’épouser Bobby. Atteint d’une maladie génétique qu’il a transmis à ses enfants, il en a également perdu deux autres à leur naissance en raison de ce mal…
  • Kristin Shepard : cadette de Sue Ellen qu’elle apprécie moyennement mais dont la vénalité la fascine. C’est ainsi qu’elle compte marcher sur les pas de sa sœur en tentant de charmer, sans succès, Bobby. Sans scrupules et connaissant le goût de J.R. pour les jolies jeunes filles, elle parvient à se faire embaucher comme secrétaire de celui-ci dans le but de devenir sa maîtresse…
  • Alan Beam : jeune homme ambitieux qui travaille pour J.R. et que ce dernier parachute par un joli tour de passe-passe dans la campagne électorale de Cliff Barnes afin de le faire échouer. Admiratif de celui qui l’embauche, il n’hésite pas à user des mêmes méthodes et va même jusqu’à séduire et demander en mariage Lucy pour atteindre la fortune des Ewing.
  • Julie Grey : première secrétaire de J.R. et également l’une de ses nombreuses maîtresses. Humiliée par son comportement, elle cède aux avances de son rival Cliff Barnes et lui confie de précieux renseignements confidentiels. Proche de Jock, elle est néanmoins prête à aller très loin pour faire tomber l’aîné de ses fils…
  • Angelica Nero (Barbara Carrera, qui sort alors du tournage dramatique de Les Oies sauvages 2) : durant la saison 1985-1985, cette redoutable femme d’affaires va faire trembler JR Ewing lui-même.

Distinctions

Récompenses

Nominations

  • American Cinema Editors, États-Unis (1982 -« Fred W. Berger »)
  • Directors Guild of America, États-Unis, 1981 (Irving J. Moore)
  • Emmy Awards, (1979, 1981, 1982, 1983, 1986, 1987, 1988)
  • Golden Globe Award, États-Unis (1980, 1981, 1982, 1983, 1984, 1985)
  • Soap Opera Digest Awards, (1986, 1988, 1990, 1991, 1992)
  • Annual TV Land Awards: A Celebration of Classic TV (2003, 2004, 2006)
  • Young Artist Awards (1985, 1986, 1987, 1988, 1989)

Commentaires

Bien que le feuilleton soit construit autour de la vie de famille des Ewing et de leurs différends avec la famille Barnes (principalement dans les premières saisons), le personnage le plus central du feuilleton est celui de J.R. Ewing, redoutable homme d’affaires et manipulateur sans scrupules (ce qui lui vaudra tout de même d’être ruiné à plusieurs reprises). Interprété par Larry Hagman, le personnage de J.R. est également l’un des seuls à être présent tout au long des 14 saisons du feuilleton. À bien des égards, Dallas apporta un certain nombre de précédents dans l’univers des feuilletons télévisés, notamment en termes de rebondissements et sur les fameux « cliffhangers » (accroche finale jusqu’à l’épisode suivant) devenus des classiques. D’autre part, son succès fut tel que les producteurs et scénaristes durent parfois avoir recours à des pirouettes difficilement imaginables pour maintenir une continuité dans le scénario.

Quelques exemples figurent ci-dessous :

  • En 1981, les producteurs durent faire face au décès de Jim Davis, qui interprétait le rôle de Jock Ewing, patriarche de la famille. Le personnage de Jock fut déclaré mort dans un accident d’hélicoptère.
  • Plusieurs personnages secondaires furent interprétés par différents acteurs au cours de la série: Digger Barnes (le père de Pamela Ewing et de Cliff Barnes), Kristin Shepard (la sœur de Sue Ellen) et Gary Ewing (le troisième fils Ewing) ont chacun été interprétés par deux acteurs différents. Jenna Wade (le premier amour de Bobby) fut même interprétée par trois actrices différentes.
  • Lors de la huitième saison, l’actrice Barbara Bel Geddes (jouant le rôle de Miss Ellie, la femme de Jock) est remplacée pour des raisons de santé par Donna Reed. L’audience fut alors en chute libre, et la production reçut de nombreuses lettres de mécontents, les spectateurs n’appréciant pas le jeu plus « glamour » de la nouvelle actrice. Finalement, Barbara Bel Geddes réintégra le feuilleton la saison suivante après s’être reposée. L’actrice Donna Reed décéda d’un cancer peu de temps après avoir tourné le dernier épisode de la saison.
  • À la fin de la huitième saison (1984-1985), le personnage de Bobby Ewing (joué par Patrick Duffy) meurt après être renversé par une voiture conduite par sa belle-sœur Katherine Wentworth. L’acteur souhaitait en effet quitter le feuilleton et faire une carrière au cinema. Mais au cours de la saison suivante, les producteurs demandèrent à Patrick Duffy de revenir car il était réclamé par les fans de la série. Il apparaît à la dernière minute lors du tout dernier épisode, alors que Pamela Ewing vient de se réveiller. On apprend au début de la saison suivante que tout ce qui s’est passé depuis un an a été simplement rêvé par Pamela Ewing ! Du fait de ce revirement scénaristique rocambolesque, beaucoup de situations sont inversées, et notamment les liens qui unissent Dallas et son spin-off, Côte Ouest, sont rompus (Bobby sera toujours considéré mort dans Côte Ouest).
  • Lors de la saison 10 (1987-1988), c’est l’actrice Victoria Principal qui estime avoir fait le tour de son personnage et qui décide de quitter le feuilleton. Le personnage de Pamela Ewing est défiguré lors d’une collision entre sa voiture et un camion citerne, et elle décide de partir se faire soigner sans jamais revoir sa famille. Les producteurs ont procédé ainsi de manière à pouvoir faire revenir Victoria Principal dans la série, mais cela n’a jamais été le cas.
  • Pour clore la saison 14 (en 1991), l’ultime saison de Dallas, un double épisode fut écrit. Saoul et esseulé, un pistolet en main, J.R. est à Southfork et rencontre un mystérieux Adam. Ce personnage propose de lui montrer ce qu’aurait été la vie de la famille Ewing et de leurs amis si J.R. n’avait jamais existé (la trame de ce double épisode s’inspirant directement de la fin du chef-d’œuvre de Frank Capra, « La vie est belle »). Au terme de son voyage, J.R. se réveille subitement, regarde le miroir et y voit à nouveau Adam. Dans le même temps, Bobby arrive au ranch et entend un coup de feu. En arrivant dans la chambre, le visage de Bobby se fige et l’on ne sait pas ce qu’il advient de J.R. On apprendra dans le téléfilm de 1996 que J.R. ne s’est pas suicidé (il a tiré dans le miroir) et qu’il est parti s’exiler pendant cinq ans en Europe.

En dehors des USA, l’Algérie est le premier pays au monde où Dallas fut diffusée. En récompense aux efforts et implications actives et les rôles qu’ont menées le gouvernement algérien pour parvenir au dénouement de l’affaire de la prise d’otage de l’ambassade américaine en Iran, les USA offrirent à l’Algérie la diffusion du feuilleton Dallas.

Autour de la série

Le succès de Dallas donnera naissance à un spin-off, un autre feuilleton, Côte Ouest se déroulant en Californie, près de Los Angeles. Il tourne autour (du moins pour le début) de la vie de Gary Ewing, le fils « raté » et de sa femme Valene (leur fille Lucy vit, elle, pourtant à Southfork). Il est plusieurs fois fait allusion à Gary dans Dallas. J.R., Bobby et Lucy feront d’ailleurs quelques apparitions dans Côte Ouest.

  • L’épisode Qui a tiré sur J.R. ? (en ouverture de la saison 4) fut suivi par près de 80 millions de personnes dans le monde, et fut l’objet d’une médiatisation sans précédent. Tout le monde voulut savoir qui avait eu assez de cran pour abattre l’ignoble J.R. dans ses bureaux des Pétroles Ewing.
  • Un documentaire français fut tourné sur la série (Faire Dallas, Sylvie Blum et José Varela, 1983). On y voit notamment le tournage de plusieurs scènes de l’épisode 133 (saison 7, épisode 2 (Les adieux)).

Bibliographie

  • Claude J. Bobin, Dallas, l’odyssée des Ewing du Texas, Éditions Le Manuscrit, août 2007.
  • Florence Dupont, Homère et Dallas : Introduction à une critique anthropologique, Hachette, 1991 ; Kimé, 2005.
  • Tom Fisher, Tout sur Dallas, traduit par Léa Marcou, M. A. Éditions, Paris, 1983.

Musique

La bande originale du feuilleton télévisé a été éditée sur le support 45 tours en 1981. Il existe aussi une version française de Jean Renard & Michel Salva.

Article connexe

Références

  1. Almanach de Radio-Télé-Luxembourg 1981 et 1982
  2. http://tntnewsroom.com/dallas-season-two-renewal [archive]

Liens externes